Nos Communiqués de Presse »

Appel à candidature

24 juin 2014 – 14 h 26 min | Comments Off

Dans le cadre de sa représentativité, la CGPME13 siège, à travers ses mandataires,  au sein de diverses instances à vocation économique & sociale.
Dans les jours/semaines à venir, il nous faut renouveler les sièges ci-dessous pour …

Read the full story »
Nos Communiqués de Presse
Actualités des Territoires
Actualité des Commissions
Evènements / Formations
Services aux adhérents
Accueil » Actualités des Territoires

Jean-François Roubaud, Président de la CGPME a rencontré le Président de la République

Soumis par on 27 janvier 2014 – 11 h 22 minAucun Commentaire +100%-

Jean-François Roubaud, Président de la CGPME a rencontré, hier, lors d’un entretien bilatéral, le Président de la République, François Hollande.

Il a fait part au Chef de l’Etat des difficultés et préoccupations des TPE/PME françaises en insistant sur la nécessité de mettre fin au tourbillon incessant de règles nouvelles. Il a, en outre, rappelé le caractère urgent de mesures allégeant les contraintes qui pèsent sur les entreprises tant en matière de prélèvements obligatoires, de coût du travail que dans le domaine de la complexité administrative et des règles de droit du travail.

À cet égard, le Président de la Confédération des PME a souligné les fortes attentes des chefs d’entreprise vis-à-vis du « Pacte de Responsabilité » tout en ne cachant pas le scepticisme de certains d’entre eux. Il s’est pour sa part montré résolu à tout faire pour restaurer la confiance indispensable à la relance de l’investissement en établissant un lien direct entre la création d’emploi et le carnet de commandes de l’entreprise.

Dès lors, il est évident que la mise en œuvre des mesures annoncées, en particulier celles portant sur une diminution des charges sociales patronales, aurait un effet mesurable sur l’emploi.

Jean-François Roubaud a également plaidé pour une forte réduction du taux d’Impôt sur les Sociétés (IS) ainsi que pour la mise en place d’un taux réduit pour la fraction des résultats intégrée au capital des PME.

Enfin, il a alerté le Président de la République sur les conséquences extrêmement négatives de la quasi disparition de la mutualisation financière dans le nouveau dispositif de formation professionnelle, « calibré » avant tout pour les grandes entreprises, qui pénalisera les salariés des PME et entraînera, si le texte soumis au Parlement est adopté en l’état, une diminution brutale du taux d’accès à la formation.