Nos Communiqués de Presse »

Appel à candidature

24 juin 2014 – 14 h 26 min | Comments Off

Dans le cadre de sa représentativité, la CGPME13 siège, à travers ses mandataires,  au sein de diverses instances à vocation économique & sociale.
Dans les jours/semaines à venir, il nous faut renouveler les sièges ci-dessous pour …

Read the full story »
Nos Communiqués de Presse
Actualités des Territoires
Actualité des Commissions
Evènements / Formations
Services aux adhérents
Accueil » Non classé

Conférence Sociale : le dialogue est à nouveau possible

Soumis par on 2 juillet 2014 – 18 h 15 minAucun Commentaire +100%-

penibilite2La CGPME s’est fortement mobilisée contre la mise en place du compte individuel de prévention de la pénibilité en critiquant tout à la fois la complexité du dispositif, le coût supplémentaire et l’insécurité juridique pour les entreprises.

Par ailleurs, la Confédération a mis en avant le danger de la durée minimale de travail hebdomadaire à 24 heures, susceptible de priver la France de plusieurs centaines de milliers d’emplois.

Au regard du caractère néfaste de ces dispositifs, considérés un temps comme définitifs, la CGPME s’est interrogée sur l’opportunité de participer à la Conférence Sociale.

Cette mobilisation a porté ses fruits.

Le Premier ministre, et il convient de saluer à sa juste mesure ce geste d’apaisement, a annoncé d’une part le report partiel du dispositif de pénibilité, ce qui nous permettra de le faire évoluer, et d’autre part l’adaptation de la législation sur le temps partiel, un salarié ayant donné son accord écrit ne pouvant le remettre en cause par la suite.

En outre, la simplification du Code du travail, le relèvement des seuils sociaux et le réexamen des dispositifs d’aide à l’apprentissage, autant de sujets primordiaux pour les TPE / PME, seront abordés lors de prochaines discussions.

Dans ces conditions l’Assemblée Générale de la CGPME, réunie ce jour, a considéré que le dialogue était à nouveau possible. Elle s’est donc prononcée en faveur de la participation de la Confédération à la Conférence Sociale des 7 et 8 juillet. La CGPME entend faire de ce rendez-vous un point d’étape plus qu’un point de départ, les TPE / PME n’ayant pas dans la période actuelle de « grains à moudre ».